CONDUITE D'ENGINS

Chariot
(R489)

Chariot 1A hauteur de levée < 1,20 m
CAT-1B
Chariot 1B > 1,20 m
CAT-2A
Chariot 2A (charges < 2 tonnes)
CAT-2B
Chariot 2B (charges < 25 tonnes)
CAT 3
Chariots 3 élévateurs en porte à faux (capacité <6t)
Chariots 4 élévateurs en porte à faux (capacité >6t)
Chariots 5 élévateurs à mât rétractable
Chariots 6 élévateurs poste de conduite élevable (>1,20)

PEMP
Nacelle
(R486)

Chariot A type 1
Chariot A Type 3
Chariot B Type 1
Chariot B Type 3

Chariot Gerbeurs
(R485)

61857ff8a2b3193e06be7c7b_CacesR485_ProductImg
Gerbeurs automoteurs à conducteur accompagnant (1,20 m < hauteur de levée < 2,50 m
Gerbeurs automoteurs à conducteur accompagnant (1,20 m 2,50

Pont roulant
(R484)

Pont roulant catégorie 1
Pont roulant catégorie 2

Grues
(R483)

e59433ce86e388840d2a0622383db12c
Chariot A Grues à flèche treillis
50713-12696857
Chariot B Grues à flèche treillis
Chariot B Téléscopique Grues à flèche treillis

Grues de chargement (R490)

Grues de chargement poste de commande embarqué ou télécommandé

Engins de chantier
(R482)

Catégorie A
Catégorie B1
Catégorie C1
Catégorie D
Catégorie C2
Catégorie E
Catégorie F

La conduite d’engins est réglementée, le code du travail prévoit une formation obligatoire ainsi que l’établissement d’une autorisation de conduite délivrée par l’entreprise. Les salariés qui conduisent des engins doivent être reconnu apte médicalement, et sont soumis au suivi médical renforcé (visites tous les 24 mois au plus tard).

De plus la conduite d’engin fait partie de la liste des postes à risques c’est-à-dire que les salariés doivent avoir plus de 18 ans ou une dérogation de la part de l’inspection du travail pour pouvoir conduire.

L’autorisation de conduite est obligatoire pour qu’un salarié puisse conduire un engin au sein de l’entreprise. Cette dernière est délivrée par l’employeur sur la base de plusieurs critères :

  • un examen médical à jour intégrant la conduite d’engin ;
  • une attestation de formation stipulant la capacité du salarié à la conduite de l’engin ;
  • une connaissance du lieu et des tâches à effectuer.

L’autorisation de conduite est tenue à la disposition de l’inspection du travail.

Les engins concernés par ces formations sont :

  •  grues à tour ;
  •  grues mobiles ;
  •  grues auxiliaires de chargement de véhicules ;
  •  chariots automoteurs de manutention à conducteur porté ;
  •  plates-formes élévatrices mobiles de personnes ;
  •  engins de chantier télécommandés ou à conducteur porté.

Le CACES (Certificat d’aptitude de conduite d’engins en sécurité) a été adopté par plusieurs partenaire sociaux notamment l’INRS, la CARSAT, la CNAM et la CGSS. Il existe plusieurs CACES qui permettent de reconnaitre les connaissances et le savoir-faire du salarié pour la conduite de l’engin.

La formation à l’autorisation de conduite permet de s’assurer que vos salariés possèdent les connaissances théoriques et le savoir-faire à la conduite d’engins.

Pour rappel l’employeur doit au préalable former ses salariés pour la conduite d’engin, le CACES n’est pas le seul dispositif pour répondre à cette obligation.

La conduite d’engins peut engendrer des accidents, il est important d’analyser les risques associés à travers le document unique d’évaluation des risques professionnels.

Les principaux risques sont :

  • Ecrasement des piétons
  • Collision avec des véhicules
  • Chute de charges
  • Chute de l’engin

La conduite d’engin est réglementé par le code du travail, l’employeur doit former ses salariés. La formation doit être adaptée au poste occupé, cette formation doit être renouvelée ou complétée dès que nécessaire. La formation peut avoir lieu sur le lieu de travail ou assuré par un centre de formation spécialisé. Article R4323-55 du code du travail et arrêté du 2 décembre 1998

Contact

DSF CONSULTING